L’aménagement bocager

Le concept du périmètre bocager au Sahel

Bocage Guie burkinaLe bocage se définit comme un paysage rural de prairies et/ou de champs entourés de haies vives et de bois. Le bocage est un milieu équilibré créé par l’Homme où il associe l’arbre, la culture et l’élevage et où l’Homme et la Nature vivent en harmonie. Au Sahel, la première vocation du bocage est de garder l’eau là où elle tombe par des aménagements de diguettes, de mares et de haies vives, afin d’atténuer l’action érosive des eaux de la mousson et de maintenir la biodiversité d’un milieu extrêmement fragile.

A l’instar des périmètres irrigués protégeant une zone pour y cultiver des légumes ou du riz, nous avons créé et développé le concept du périmètre bocager pour résoudre les problèmes liés à l’agriculture extensive (surpâturage, érosion, feux). Le périmètre bocager (wégoubri en mooré) est le fruit d’un remembrement des terres, à la demande des propriétaires d’un site qui se regroupent en groupement foncier afin de fixer le parcellaire et par là même apporter des améliorations environnementales.

Le principe du périmètre bocager repose sur une copropriété informelle organisée autour du groupement foncier des propriétaires terriens et comprenant des parcelles individuelles et des communs. Ce statut est informel du fait que l’insertion des parcelles au cadastre est une opération laborieuse et encore trop coûteuse pour le monde paysan.

Les communs sont le fondement du périmètre bocager; ce sont, de l’extérieur vers l’intérieur:

  • Le pare-feu qui entoure toute la zone et la préserve des risques d’incendie toujours présents dans la savane.
  • La clôture mixte qui barre la route au bétail en divagation. Elle est composée d’un grillage mouton enserré entre deux lignes d’arbustes.
  • Les ouvertures permettent l’accès au site. Quatre portes couchées laissent passer les vélos et les piétons ; une barrière principale sert au bétail et aux tracteurs.
  • Les chemins principaux et secondaires permettent de desservir chaque champ.
  • Un bulli (grande mare) récupère les eaux des chemins alentours pour abreuver le bétail.

Les parcelles individuelles bénéficient de tous les avantages qu’apportent les communs dans l’amélioration de l’agriculture et de l’élevage, tout en préservant la propriété individuelle, chère aux paysans.

Parcellaire perimetre bocager SahelChaque propriétaire reçoit un lot de champs. La forme de ce lot est carrée, ce qui permet aux diguettes de s’orienter selon les changements de pente du terrain, en faisant pivoter l’orientation des champs à l’intérieur du carré formé par le lot. Trois types de lots existent :

  • Lots de 2,25 hectares (150 X 150 mètres) divisés en 3 champs de 0,75 hectares chacun (150 X 50 mètres).
  • Lots de 2,56 hectares (160 X 160 mètres) divisés en 4 champs de 0,64 hectares chacun (champs de 160 X 40 mètres).
  • Lots de 4 hectares (200 X 200 mètres) divisés en 4 champs d’1 hectare chacun (200 X 50 mètres).

La largeur maximum de 50 mètre est déterminée par la pente moyenne des sols sur le Plateau Central. C’est dans un contexte de pluies tropicales torrentielles la distance limite au-delà de laquelle le ruissellement provoque une érosion du sol sur ce type de pente.

Chaque champ est accessible par un chemin et entouré d’une double protection : une diguette en terre doublée d’une haie vive. Au point bas du champ est aménagée une petite mare d’infiltration des eaux excédentaires du ruissellement. Les grands arbres sont introduits dans l’axe du champ pour ne pas gêner les travaux de culture attelée ou motorisée.

Les paysans disposent alors d’un excellent cadre de travail, assurant de bons rendements et durablement productif.

L’aménagement bocager ne se limite pas aux seuls périmètres mais concerne l’ensemble de l’espace rural par la mise en place d’autres infrastructures visant les mêmes objectifs de conservation du sol et de l’eau pour un milieu verdoyant. Ce sont principalement :

  • L’aménagement de jardins pluviaux à proximité des habitations.
  • L’aménagement de bullis préservant le milieu rural des dégâts des eaux.
  • L’aménagement de routes rurales aérées dans et entre les villages.

Les techniques d’aménagement bocager de l’espace rural sahélien sont décrites dans le cahier technique téléchargeable suivant :  Manuel technique realisation des perimetres bocagers 2011 (5,2 MiB)

Ces techniques d’aménagement bocager de l’espace rural sahélien sont également décrites dans le film WEGOUBRI, visionnable et téléchargeable sur la page WEGOUBRI, le film

Ce film peut également être commandé au format DVD PAL avec le fichier ci-après : Bulletin de commande DVD Wegoubri

Translate »